Ana səhifə

A titre de la these


Yüklə 10.03 Kb.
tarix25.06.2016
ölçüsü10.03 Kb.


ÉCOLE DOCTORALE SCIENCES DU VÉGÉTAL DU GENE A L’ECOSYSTEME

UNIVERSITE PARIS-SUD11

SUJETS CONCOURS 2010

A - TITRE DE LA THESE


Phylogénie, datation moléculaire et évolution florale des Magnoliidae (Angiospermes)
B - DIRECTEUR DE THESE :

Hervé Sauquet

Tél: 01 69 15 56 64 e-mail: herve.sauquet@u-psud.fr
C - UNITE DE RATTACHEMENT ET EQUIPE D’ACCUEIL :

Intitulé : UMR 8079 Écologie, Systématique, Évolution (ESE) ; Équipe Biodiversité, Systématique et Évolution (BSE)

Responsable : Paul Leadley (dir. UMR) ; Jane Lecomte (resp. équipe)
D –RESUMES

Français : Les Magnoliidae (Canellales, Laurales, Magnoliales, Piperales) sont un groupe monophylétique de près de 10 000 espèces d’Angiospermes qui a évolué séparément des Monocotylédones et des Eudicotylédones pendant plus de 120 millions d’années. Bien que de nombreuses études aient été consacrées aux diverses familles qui les composent, les relations de plus large échelle au sein des Magnoliidae restent incertaines. Ce projet pluridisciplinaire propose d’étudier l’évolution du groupe pour la première fois dans son ensemble, en intégrant phylogénie moléculaire, évolution morphologique, registre fossile, datation moléculaire et méthodes comparatives. L’objectif initial sera d’assembler un très grand jeu de données moléculaires et morphologiques où chacun des 271 genres du groupe sera représenté par au moins une espèce. Cette supermatrice servira de base pour la reconstruction de la phylogénie des membres actuels du groupe et de la position phylogénétique de fossiles choisis (fleurs, pollen). Ces données seront ensuite utilisées pour la datation moléculaire du groupe. Les résultats attendus permettront notamment de tester la relation entre évolution florale et syndromes de pollinisation et d’identifier les innovations-clés du groupe grâce à l’analyse des taux de diversification.


Anglais :

Magnoliidae (Canellales, Laurales, Magnoliales, Piperales) are a monophyletic group of about 10,000 species of angiosperms, which evolved separately from monocots and eudicots for more than 120 million years. In spite of great progress in reconstructing the phylogeny of the various families included, higher-level relationships within magnoliids remain uncertain. This multidisciplinary project aims at reconstructing the evolutionary history of Magnoliidae for the first time as a whole, by combining molecular phylogenetics, morphological evolution, the fossil record, molecular dating, and comparative methods. First, a comprehensive molecular and morphological data set will be assembled, with the sampling target of having each of the 271 genera in the group represented by at least one species. This supermatrix will be used for phylogenetic reconstruction of both living magnoliids and selected fossil taxa (flowers and pollen). The results will then allow rigorous molecular dating of the group. Expected outcomes of this study include testing the relationship between the evolution of floral morphology and pollination syndromes and identifying key innovations within the group using diversification rate analysis.







Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©atelim.com 2016
rəhbərliyinə müraciət