Ana səhifə

Presentation de l’etude de cas : quel renouveau pour marseille ?


Yüklə 9.87 Kb.
tarix26.06.2016
ölçüsü9.87 Kb.

PRESENTATION DE L’ETUDE DE CAS :

QUEL RENOUVEAU POUR MARSEILLE ?


Béatrice Legris, professeur au collège Denis Diderot, 95 Deuil la Barre
Cette étude de cas s’adresse à une classe de 4ème. Elle a pour but de renouveler l’approche des leçons de géographie en fonction des textes en vigueur.
Objectifs

  1. Adéquation avec le texte : Les programmes d’histoire et de géographie et le socle commun de connaissances et de compétences : correspondances, mis en ligne par l’Inspection générale d’histoire et de géographie (juin 2007) :

- L’aménagement du territoire : On aborde cette question par une étude

de cas à l’échelle nationale… ou à l’échelle locale, par exemple un

territoire rural ou urbain, dynamique ou en crise.

  • Les notions d’aménagement du territoire et de développement durable

sont mises en œuvre (connaissances de la compétence 5)

  • On réinvestit des capacités étudiées depuis la 6ème : lecture de

paysage, réalisation d’un croquis simple expliquant l’organisation

d’un paysage.



  1. Des capacités spécifiques du socle commun peuvent être travaillées, par exemple :

  • Compétence 1 : Rédiger un texte bref, cohérent.

  • Compétence 3 : Se repérer dans l’espace : utiliser une carte, un plan…

  • Compétence 4 : S’informer, se documenter.

  • Compétence 5 : Lire une image

  • Compétence 6 : Apprendre à identifier, classer, hiérarchiser, soumettre à critique l’information et la mettre à distance.

  • Compétence 7 : Savoir respecter les consignes

  1. Validation possible d’un des objectifs du B2i (C.4.5)


Mise en œuvre pédagogique

  1. La fiche de travail est faite en classe, d’une manière traditionnelle, ou préparée à la maison. Elle peut ainsi constituer la première leçon du chapitre sur l’aménagement du territoire. Les élèves ont alors une approche des enjeux de l’aménagement de Marseille.

  2. A l’aide de cette fiche de travail, on peut mettre en œuvre une pédagogie différenciée en demandant aux élèves qui éprouvent des difficultés pour certaines tâches (ex : rédiger, mettre en relation plusieurs documents…) de ne répondre qu’aux questions 1,2,3,5, ce qui correspond aux capacités 2,3 et 4.

  3. La deuxième séance se passe en salle d’informatique. Il s’agit de compléter les informations tirées de la fiche de recherche. L’aide (liste des sites) semble indispensable en 4ème. Le professeur peut la faire commenter et, à la fin de la séance, éventuellement, la faire compléter. Les élèves recherchent les informations de la fiche. Pour une classe lente et particulièrement hétérogène, on peut attribuer le thème 1 aux élèves en difficultés, et les thèmes 2 et 3 aux autres.

  4. Dans un troisième temps, la correction peut aboutir à la rédaction d’un texte répondant à la question posée : Quel renouveau pour Marseille ? Il est prudent de proposer un plan… Ce texte peut être rédigé sur ordinateur.

  5. Il s’agit ensuite pour le professeur de faire la synthèse sur le sujet, afin que la démarche inductive ne soit pas réductrice. Cette démarche doit donner du sens et non être l’occasion d’une succession de tâches non problématisées.


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©atelim.com 2016
rəhbərliyinə müraciət