Ana səhifə

Marcello Malpighi 1628-1694 Médecin et anatomiste italien


Yüklə 11.65 Kb.
tarix26.06.2016
ölçüsü11.65 Kb.
Marcello Malpighi
1628-1694
Médecin et anatomiste italien


Marcello Malpighi est sans doute le plus grand microscopiste de son époque, chercheur pratique plus que théoricien.

Né le 10 mars 1628 à Crevalcore près de Bologne en Italie, l'année au cours de laquelle fut publié le livre de W. Harvey sur la circulation sanguine qui confirmait la théorie du médecin arabe Ibn-Al-Nafis (1211-1288).

Malpighi étudia dès l'âge de 17 ans la philosophie et la médecine à l'Université de Bologne. A la mort de ses parents il dut abandonner ses études pour prendre en charge ses frères, à la reprise de ses études il eut pour objectif de réussir pour aider sa famille. En 1653 il obtint ses diplômes de docteur en Médecine et en Philosophie. Il se marie en 1654 avec Francesca Massari, fille du professeur Massari qui plus qu'un simple maître fut un investigateur.

En 1656 il se voit offrir par Ferdinand II de Toscane une chaire spéciale de médecine théorique à l'université de Pise où il restera pendant deux ans. A cette époque, les vues de Malpighi provoquent controverses et jalousie et celui qui refuse de suivre aveuglement les théories de "maître" Galien doit affronter un environnement hostile. Il décide donc de s'exiler en Sicile, en 1662, à l'université de Messina. Là, il étudie la structure du cerveau, découvre les papilles gustatives et les globules rouges, auxquels il attribue la couleur du sang. Il revient s'établir définitivement à Bologne en 1667, en tant que professeur d'Université.




Malpighi fut pionnier dans l'utilisation du microscope avec lequel il fit de nombreuses observations tant sur les plantes que sur les animaux.

• Il a découvert et décrit :
- les capillaires (à la surface des poumons et de la vessie dilatée de la grenouille). Il compléta les théories de Harvey sur la circulation grâce à ses observations sur le mouvement du sang dans les capillaires. La découverte de Malpighi confirme ces travaux: le sang circule, arrive dans les tissus par les artères, passe dans un réseau des minuscules capillaires reliant les petites artères aux petites veines
- Il fit d'autres descriptions anatomiques au niveau des glandes, du cerveau, du foie et des reins. Il nomme "acini" les unités de sécrétion des glandes.
- les papilles gustatives,
- les globules rouges.
- Ses études sur la structure des poumons de grenouilles sont publiées dans "De pulmonibus" (1661); sur le ver à soie (1667); et ses recherches embryologiques sur le poulet furent utilisées pendant des années pour leur rigueur scientifique et leur exactitude et sont encore consultés aujourd'hui.

En 1667, au sommet de sa carrière, il a été invité à correspondre avec la Société Royale à Londres par Henry Oldenburg, et est devenu un associé de cette société l'année suivante. Mais ses travaux suscitèrent des critiques violentes pendant la plus grande partie de sa vie.

A 64 ans, malgré d'incessantes critiques, il reçoit quelques honneurs: en 1691 il fut invité par le pape Innocent XII à être son médecin personnel et professeur à l'Université de Rome

Peu avant sa mort, il avait établi une liste de ses travaux scientifiques, correspondances et controverses, et l'a adressée à la Société Royale de Londres, avec laquelle, ses relations intimes ont durés plus de vingt ans.

Il meurtd'apoplexie le 29 septembre (ou le 30 novembre) 1694 à l'âge de 67 ans.

• De nombreuses structures anatomiques portent son nom:


- les corpuscules de Malpighi: tissu lymphoÏde situé autour des artérioles de la rate.
- corps muqueux de Malpighi (ou couche de Malpighi): qui constitue l'ensemble des couches microscopiques épithéliales profondes de l'épiderme .
- pyramides ou glomérules de Malpighi: dans le cortex des reins

• Découvertes botaniques: décrites dans son Plantarum Anatome publié par la Société Royale à Londres.


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©atelim.com 2016
rəhbərliyinə müraciət