Ana səhifə

Francisco de goya


Yüklə 10.7 Kb.
tarix25.06.2016
ölçüsü10.7 Kb.
FRANCISCO DE GOYA

Titre+Sommaire

Biographie :

Francisco de Goya est né le 30 mars 1746 près de Saragosse dans une famille de petite bourgeoisie (père maitre doreur). C’est un peintre et graveur espagnol. Son œuvre inclut des peintures de chevalet, des peintures murales, des gravures et des dessins.

Après un lent apprentissage en Espagne, baigné dans le style baroque tardif et les images pieuses, il voyage en Italie ou il rencontre de nouveaux styles.

A 47 ans, il contracte une grave maladie qui le rapproche de peintures plus créatives et plus originales. Vers la fin de sa vie, il devient sourd puis meurt à Bordeaux (il avait rejoint la France suite à son exil) le 16 avril 1828, en raison de sa santé de plus en plus faible.



Technique de peinture et courant artistique :

Cet artiste est très polyvalent. Il est peintre, dessinateur, gaveur mais il a aussi réalisé des tapisseries.

Goya a un style très libre et navigue parmi des courants différents. Il reste cependant très attaché à sa formation classique mais il sera attiré vers le romantisme. Il introduisit ce courant à la cour du roi d’Espagne. Le romantisme est un mouvement littéraire et artistique qui développa dès la fin du XVIIIe siècle. C’est une réaction contre le classicisme et le rationalisme qui s'appuie sur la sensibilité, le sentiment et l'imagination de l’artiste. Plus son âge est avancé, plus son œuvre reflète la face noire du monde et de sa vie (guerres, bêtise humaine, cauchemars,…). Au début du XIXe siècle, il commence à peindre d’autres portraits et ouvre ainsi la voie à un nouvel art bourgeois.

Influence :

Il s'est parfaitement bien servi de l'âme tourmentée de l'Homme (ses rêves, la guerre, la tauromachie…).

Jeune, Francisco Goya a été influencé par Francisco Bayeu qui travaillait pour le roi lorsque Goya arriva à Madrid. Il trouva également l'inspiration auprès des grandes œuvres du 17ème siècle (Rembrandt et Velázquez).

Lorsqu'il devient sourd en 1792, le style de Goya devient réellement unique. Il commença à utiliser son art comme un moyen de reproduire des scènes de guerre qu'il avait lui-même vécu.



Ses peintures :

-Dos de Mayo (Le 2 mai 1808, à Madrid), 1814, Madrid, Musée du Prado.

-Tres de Mayo (Le 3 mai 1808, à Madrid), 1814, Madrid, Musée du Prado.

À la fin du conflit franco-espagnol, il peint deux grandes toiles sur le soulèvement du 2 mai 1808.Deux de ces tableaux les plus connus : El 2 de Mayo et El 3 de Mayo ont été peints en 1814 après l'arrivée des Français en Espagne. Ces tableaux représentent la peur et la douleur des Espagnols comparée à la brutalité de cette époque. L'usage de grosses lignes, de couleurs frappantes et de clair-obscur (notamment dans El 3 de mayo) rendent les scènes peintes encore plus frappantes.ces tableaux sont le résultat des préoccupations de la guerre et de l'esprit tourmenté de Goya qui allait s'empirer par la suite.



-Saturne dévorant un de ses fils, vers 1819-1823, peinture murale transférée sur toile, 146 × 83 cm, Madrid, Musée du Prado.

-Le Sabbat des sorcières (peinture noire), 1820, Madrid, Musée du Prado

Son chef-d’œuvre est la série de peintures à l’huile qui décorent sa maison de campagne, les Pinturas Negras. L'origine et l'inspiration de Goya pour cette série est difficile à définir. La collection des 14 peintures sombres et troublantes ont été nommées "Peinture Noires" après la mort de l'artiste. Goya ne réalisa ses peintures que pour lui-même, preuve de sa folie devenant de plus en plus grave depuis sa surdité.



-Le Colosse, 1815, Paris Bibliothèque Nationale

C’est un tableau d'un peintre inconnu réalisé entre 1808-1812.Le Colosse (également connu sous le nom Le Géant, en espagnol, El Coloso) est une peinture un moment attribuée à Francisco de Goya, actuellement attribuée à un des ces apprenti.



Gravures :

Goya n’a pas fait des ses gravures la pièce maitresse de son œuvre. Il représente surtout ses cauchemars (on montre le tableau sur la manière de voler), la tauromachie (tableau tauromachie). La série d’estampes Les Désastres de la guerre est presque un reportage moderne sur les atrocités commises durant cette période. Le peintre met en avant-plan un héroïsme où les victimes sont des individus qui n’appartiennent ni à une classe ni à une condition sociale particulière.


Elisa N

Elisa L


Flora


Verilənlər bazası müəlliflik hüququ ilə müdafiə olunur ©atelim.com 2016
rəhbərliyinə müraciət